fbpx

La sécheresse met en danger les cultures : 119 jours sans pluie

Un hiver et un printemps exceptionnellement chauds ont mis en péril les cultures dans de nombreuses villes espagnoles. Et c’est que la sécheresse est une réalité et il y a déjà des communautés qui n’ont pas vu une goutte d’eau depuis 119 jours.

La sécheresse affecte gravement la production agricole, car les plantations ne reçoivent pas la quantité d’eau nécessaire pour croître et se développer. Cela entraîne des pertes économiques importantes pour les agriculteurs et, par conséquent, une augmentation des prix des denrées alimentaires, comme c’est le cas avec l’augmentation des aliments pour animaux.

Il est important de prendre des mesures pour réduire les impacts de la sécheresse, telles qu’une bonne gestion de l’eau et la promotion de pratiques agricoles durables qui réduisent la consommation d’eau.

Cette année, « En avril, il n’y a PAS mille eaux »

L’Agence météorologique nationale dans son bilan climatique pour le mois de mars 2023, a révélé que le mois a été très chaud et très sec dans toute l’Espagne, étant le deuxième mars le plus chaud du 21e siècle et le troisième depuis le début de la série historique en 1961.

Dans les zones les plus touchées, comme Málaga, on estime que plus de 50 % de la récolte des cultures arables d’hiver des terres arides est perdue. Les semis de printemps sont annulés en raison de la sécheresse des terres et des températures élevées de ces dernières semaines.

5 mesures pour lutter contre la sécheresse

Plusieurs mesures peuvent être prises pour lutter contre la sécheresse et minimiser ses effets. Certaines des principales mesures sont :

1. Gestion de l’eau : Il est important de bien gérer l’eau et de promouvoir son utilisation efficace. Des mesures telles que la réutilisation des eaux usées, l’optimisation de la gestion des réservoirs et la promotion de l’irrigation au goutte-à-goutte peuvent être mises en œuvre.

2. Aménagement et aménagement du territoire : Il est essentiel d’aménager et d’ordonner le territoire pour garantir une utilisation adéquate des ressources en eau. Cela implique, par exemple, d’établir des zones de protection pour les aquifères et de promouvoir des pratiques agricoles et urbaines durables.

3. Education et sensibilisation : La population doit être sensibilisée à l’importance de l’eau et promouvoir son utilisation responsable. Des campagnes de sensibilisation peuvent être mises en œuvre pour promouvoir les économies d’eau dans les foyers et les entreprises, et l’éducation environnementale peut être promue dans les écoles.

4. Développement des technologies et des infrastructures : La mise en œuvre de nouvelles technologies et le développement des infrastructures peuvent contribuer à une gestion efficace de l’eau. Par exemple, des systèmes de collecte des eaux de pluie ou des systèmes de traitement des eaux usées peuvent être installés pour être réutilisés.

5. Recherche et développement : La recherche et le développement peuvent contribuer à la mise en œuvre de solutions innovantes pour la gestion de l’eau et la lutte contre la sécheresse. Par exemple, des variétés de plantes plus résistantes à la sécheresse ou des systèmes de stockage d’eau plus efficaces peuvent être développés.

19 avril, Table nationale sur la sécheresse

Le ministère de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation (MAPA) a convoqué hier 19 avril une nouvelle réunion du Conseil national de la sécheresse pour évaluer son incidence sur le terrain.

Les organisations professionnelles agricoles, les coopératives agroalimentaires et les communautés d’irrigation ont été convoquées, ainsi que les représentants des communautés autonomes et des ministères de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation et de la Transition écologique et du Défi démographique.

La rencontre avait plusieurs objectifs :

• Continuer à surveiller la situation de sécheresse qui sévit depuis l’année dernière.
• Analyser l’évolution climatique.
• Déterminer l’ampleur de l’incidence dans les cultures et le bétail.
• Évaluer l’état des réserves d’eau dans les réservoirs.

Cette réunion a également servi de lieu de rencontre pour tous les acteurs impliqués et d’analyse de propositions d’action.

La situation de la sécheresse en Espagne varie selon les régions, mais en général, ces dernières années, il y a eu une réduction drastique des précipitations, ce qui a affecté les niveaux d’eau dans les réservoirs et les aquifères. Defeder met en œuvre des pratiques qui permettent une utilisation responsable de l’eau et travaille sur des systèmes d’utilisation efficaces.

×

Atención al Cliente Defeder

× ¿Cómo puedo ayudarte?