Réglementation et certification des engrais utilisables en agriculture biologique

Le secteur biologique est un secteur en plein essor et en croissance continue, il existe donc un grand besoin d'intrants adaptés à ces productions.

Pourquoi les normes UNE sont-elles nécessaires ?

Les certifications biologiques sont réalisées par l'intermédiaire d'organismes certificateurs privés, ce qui entraîne une grande diversité de critères et d'interprétations qui ne dépassent pas les listes des annexes I et II du Règlement :

  • Règlement (CE) 834/2007 (à remplacer par le règlement (CE) 848/2018).
  • Règlement (CE) 889/2008.

Cela génère un besoin d'unification, pour lequel un cahier des charges technique commun a été créé dont l'objectif est d'essayer de clarifier et d'organiser ces intrants sur le marché et ainsi offrir aux agriculteurs des garanties de respect de ce qui est stipulé par la loi. Cette législation commune est ce qu'on appelle les normes UNE :

  • UNE 142500 Intrants utilisables en production végétale biologique. Engrais, amendements et substrats de culture.
  • UNE 315500 Intrants utilisables en production végétale biologique. Produits pour la lutte contre les ravageurs et les maladies.
  • Exigences minimales UNE 66500 pour la certification des intrants utilisables dans la production végétale biologique selon les normes UNE 142500 et UNE 315500.

Certains certificateurs ont encouragé l'application de ces normes UNE dès janvier 2021. Mais pour l'instant, ces normes sont d'application volontaire et ce sera le marché et les clients eux-mêmes qui devront imposer leur application, en exigeant des paramètres de qualité qui assurent la sécurité. au marché des intrants écologiques.

Defeder, poursuivant ses protocoles de qualité, traite déjà les approbations de ses certifications d'entrées selon les normes UNE, afin de continuer à offrir à ses clients toutes les garanties sur ses produits écologiques.